Restaurants, bars clandestins et commerces ouverts: la police bruxelloise traque les réfractaires au couvre-feu

Restaurants, bars clandestins et commerces ouverts: la police bruxelloise traque les réfractaires au couvre-feu

Piétons noctambules et sans masque, commerces réfractaires aux règles de fermeture et bars clandestins : des patrouilles de policiers bruxellois traquent les infractions au couvre-feu imposé pour enrayer la flambée de contaminations au Covid-19.

Le commissaire Bart Verbeeren n’en revient pas : la semaine dernière, l’une de ses patrouilles – qui arpentent les rues des communes d’Anderlecht, Saint-Gilles et Forest dans la région bruxelloise — a déniché un bar à chicha ouvert à l’heure du couvre-feu.

« Le rideau est fermé, la lumière tamisée… En s’approchant, on entend du bruit à l’intérieur : on finit par trouver une trentaine de personnes cachées au fond, presque toutes sans masque : on a dressé 37 procès-verbaux d’un coup », sourit-il.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct