Coronavirus: plusieurs agents de la Stib ont introduit une requête pour une reconnaissance du droit de retrait

Coronavirus: plusieurs agents de la Stib ont introduit une requête pour une reconnaissance du droit de retrait

Un collectif d’agents de la Stib a introduit, mercredi, au tribunal du travail de Bruxelles, une requête pour une reconnaissance de leur droit de retrait, a-t-il communiqué. « Les 11 et 17 mai 2020, plus de mille chauffeurs de bus et conducteurs de tram de la Stib ont exercé leur droit de retrait, pour la première fois en Belgique, car des mesures pour les protéger d’une contamination au coronavirus avaient été supprimées », a expliqué le collectif.

« La requête a été déposée et le tribunal va maintenant fixer l’affaire à une audience dite d’introduction », a expliqué à Belga Me Sophie Remouchamps, qui défend le collectif de travailleurs de la société de transport en commun bruxelloise. « On espère pouvoir obtenir une fixation avant la fin 2020. Le tribunal établira à ce moment-là un calendrier d’échange de conclusions et de plaidoiries », a précisé l’avocate.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct