Diffamation: l’agence mondiale antidopage s’excuse auprès de Mamadou Sakho, quatre ans plus tard

@News
@News

L’international français de 30 ans, qui évolue aujourd’hui à Crystal Palace, se plaignait de deux déclarations faites par l’AMA à des journaux britanniques où elle continuait à affirmer qu’il avait pris des substances illicites, alors qu’il avait justement été blanchi parce que ces substances ne figuraient pas sur la liste des produits interdits quand elles avaient été détectées.

« L’AMA reconnaît qu’elle n’aurait pas dû faire ces déclarations diffamatoires dans (ces deux déclarations) puisque M. Sakho avait été acquitté », a indiqué l’avocat de l’AMA dans le document émis par le tribunal.

Le joueur avait réclamé 14,5 millions d’euros de dommages et intérêts à l’AMA, estimant que ces affirmations avaient précipité la fin de sa carrière à Liverpool et affecté sa cote sur le marché des transferts ensuite.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct