Coronavirus - AB InBev réclamera bien un loyer aux cafés et restaurants

Lors de la première vague du coronavirus, le brasseur était venu en aide aux exploitants de cafés et de restaurants en renonçant, notamment, à réclamer un loyer pour le mois d'avril. Bien que les bars aient dû fermer à nouveau depuis le 16 octobre, la société ne dispensera plus les exploitants de payer un loyer.

"AB Inbev n'est pas lui-même propriétaire des espaces, nous les louons", a souligne Mme Stuyck. "Nous allons examiner quelles sont les possibilités de plans de remboursement pour nos clients."

AB InBev continuera à remplacer gratuitement toute bière dont la date de péremption est dépassée pendant la fermeture obligatoire. "Depuis le début de la crise du coronavirus, AB InBev a déjà investi 20 millions d'euros dans le soutien au commerce de détail", explique Laure Stuyck, "allant de la suspension des loyers aux investissements dans des installations de bière à la pression et de réfrigération. Ce montant n'inclut pas le remplacement gratuit de la bière périmée. Nous continuons à soutenir le secteur horeca et nous en sortirons plus forts ensemble".

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct