Le basket belge reprend pour exister: plusieurs clubs, fragilisés financièrement avant la pandémie, sont menacés de disparition

Le basket belge reprend pour exister: plusieurs clubs, fragilisés financièrement avant la pandémie, sont menacés de disparition

Il avait été le premier sport collectif belge à s’arrêter, dans la foulée de la finale de la Coupe disputée le 8 mars à Forest National… Huit mois plus tard, le basket professionnel sera quasiment le dernier à reprendre vie, ce vendredi ! Tous les protocoles sanitaires, qu’ils concernent l’organisation des matches ou le testing, ont été validés sans discussion tant ils avaient été minutieusement préparés.

Mais il serait indécent de se réjouir béatement. Par éthique : aussi féru soit-on, le basket, pas plus que le sport en général, n’est une activité essentielle de la société, bien qu’il participe à son économie et à son bien-être. Par réalisme ensuite. Car alors que toute la préparation misait sur des jauges pondérées en fonction de chaque salle, cette entame de saison se fera dans la tristesse d’un huis clos qui était totalement rédhibitoire au printemps.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct