Tour d’Espagne: Tim Wellens récidive et enlève le 30e succès de sa carrière

Bis pour Tim Wellens.
Bis pour Tim Wellens. - AFP

Intercalée entre un chrono individuel esquintant et la plus longue étape de la Vuelta (231 km ce jeudi), la traversée de la Galice n’a pas mobilisé les énergies des derniers candidats à la victoire finale, le Slovène Primoz Roglic, l’Équatorien Richard Carapaz et le Britannique Hugh Carthy se sont prudemment calfeutrés dans le peloton, songeant avant tout à la bagarre ultime prévue samedi sur les pentes de l’Alto de la Covatilla.

La route vallonnée menant à Ourense était donc libre pour les baroudeurs, qui chassent les derniers prix comme on traque l’ours dans les Pyrénées espagnoles. Avec vigilance et précision. Des qualités dont Tim Wellens a fait montre pour s’imposer, au sommet d’une dernière ascension raide et sinueuse (1.100m à 6,5 % de moyenne) où sa force, son explosivité et ses qualités de pilotage ont fait merveille. Une nouvelle fois.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct