Présidentielle américaine

Présidentielle américaine: les Européens attentistes face à l’imbroglio

Le Premier ministre slovène Janez Jansa (à dr.), qui avait accueilli en août dernier le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, s’est laissé aller à un message de félicitations pour le moins prématuré à l’égard de Donald Trump.
Le Premier ministre slovène Janez Jansa (à dr.), qui avait accueilli en août dernier le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, s’est laissé aller à un message de félicitations pour le moins prématuré à l’égard de Donald Trump. - Reuters

Janez Jansa sera-t-il le Louis Michel de 2020 ? Il y a vingt ans, le ministre belge des Affaires étrangères s’était brièvement hasardé à saluer une victoire d’Al Gore contre George W. Bush, peu avant de devoir se raviser quand, tous comptes faits, ce fut le Républicain qui l’emporta. Aujourd’hui, c’est le Premier ministre de la Slovénie – pays membre de l’Union européenne depuis 2004 et patrie d’origine de Madame Trump – qui a créé la sensation. Donald Trump venait à peine de crier depuis la Maison-Blanche au « vol » de sa victoire, que celui qui vient de reprendre les rênes du gouvernement slovène se fendait d’un tweet… pour appuyer l’allégation du président sortant.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct