«Déjà vu»: Quand l’élection tourne au chaos

En 2000, l’élection présidentielle avait donné lieu à une fameuse empoignade devant la justice entre le camp Bush et le camp Gore, qui avait exigé un recomptage des voix en Floride. C’est finalement le candidat républicain qui avait été désigné vainqueur.
En 2000, l’élection présidentielle avait donné lieu à une fameuse empoignade devant la justice entre le camp Bush et le camp Gore, qui avait exigé un recomptage des voix en Floride. C’est finalement le candidat républicain qui avait été désigné vainqueur. - AFP

Accusation de fraudes massives, recours en justice pour obtenir la suspension du dépouillement en Pennsylvanie, demande de recomptage dans le Wisconsin et dans le Michigan, menace de saisir la Cour suprême… L’élection présidentielle américaine a tourné à la confusion, et cela du fait du Président des États-Unis lui-même.

Sommes-nous dans une situation inédite ? À maints égards, oui. Toutefois, dans la longue histoire américaine, deux élections sont sources de réflexion, pour prendre toute la mesure de la chienlit actuelle : sur le fond, celle du 8 novembre 1960, entre Kennedy et Nixon ; sur la forme, celle du 7 novembre 2000, entre Bush et Gore.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct