Crimes de guerre au Kosovo: le président Thaçi incarcéré

Convaincu de son innocence, Hashim Thaçi entend «
collaborer étroitement avec la justice
».
Convaincu de son innocence, Hashim Thaçi entend « collaborer étroitement avec la justice ». - AFP

Cela lui pendait au nez depuis une dizaine d’années et l’immunité de son statut ne l’a pas préservé : formellement inculpé par le tribunal spécial sur les crimes de guerre commis à la fin des années 1990 lors de la lutte pour l’indépendance contre les forces serbes, le président du Kosovo Hashim Thaçi a annoncé sa démission jeudi. Il a ensuite été transféré au siège de cette juridiction spéciale, située à La Haye mais sous l’autorité de la justice kosovare, et placé en détention. Convaincu de son innocence, Thaçi entend « collaborer étroitement avec la justice ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct