Deux entreprises sur trois veulent revoir la rémunération à l'ancienneté (Acerta)

"Dans l'enquête, les employeurs disent surtout qu'ils considéreront différemment la manière dont les salaires sont attribués après la crise du coronavirus", explique Ellen Roelants d'Acerta Consult. "C'est une donnée importante. Ils considèrent la flexibilité comme un important instrument de rémunération."

Environ la moitié (49%) des employeurs interrogés sont favorables à une politique de rémunération davantage axée sur les résultats. Un employeur sur cinq indique d'ailleurs qu'il paie ses salariés en fonction des performances.

Plus de la moitié des entreprises restent également favorables à la voiture de société après la crise du coronavirus. Seuls 14% des répondants remettent en question cet avantage.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct