Carlos Ghosn à Beyrouth, un fugitif en quête de réhabilitation

Carlos Ghosn à Beyrouth, un fugitif en quête de réhabilitation
Mohamed Azakir/Reuters

D’un homme politique qui serait en retrait de la vie publique, on dirait qu’il envoie des cartes postales, qui, chacune, serait le signe d’une envie de revenir sur le devant de la scène. Mais lui, que cherche-t-il ? Que ne se laisse-t-il glisser dans le confort de l’oubli ? « Je veux qu’il y ait au moins une référence, écrite par moi, sur ce qui s’est passé, sur ce que j’ai vécu. Cela me semble nécessaire », répond Carlos Ghosn. Après une conférence de presse survoltée en début d’année, après des interviews abattues à ce moment-là au rythme d’une bête de foire, voilà que l’ex-patron de Renault et Nissan, célébrissime fugitif réfugié à Beyrouth depuis son évasion spectaculaire du Japon le 30 décembre 2019, publie un livre, Le temps de la vérité

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct