Jacques Stas livre sa vision sur une saison pas comme les autres: «Si j’étais encore joueur, cette crise me ferait réfléchir»

Jacques Stas livre sa vision sur une saison pas comme les autres: «Si j’étais encore joueur, cette crise me ferait réfléchir»
Mathieu Golinvaux

« Si j’étais encore joueur, cette crise me ferait réfléchir comme jamais à ma situation. » À 51 ans, Jacques Stas ne joue plus en D1 depuis bien longtemps. Mais la passion de l’ex-meneur international est intacte. Il est notamment le manager des équipes nationales masculines et au-delà du jeu, le Liégeois voue un intérêt viscéral à deux enjeux qui dépassent le cadre du terrain : le projet de vie et la reconversion des sportifs professionnels. Il vient d’ailleurs de conclure son Master en Sciences de l’Éducation et a repris un cursus en Technologies de l’Information à l’UCL. Alors forcément, notre consultant basket, qui a lui-même été affaibli par le coronavirus, porte un regard inquiet sur la pandémie qui a forcé l’élite belge à l’arrêt pendant huit mois.

Il livre ses impressions sur cette étrange saison dont le coup d’envoi a été donné ce vendredi au Brussels.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct