Avec le covid omniprésent et l’horeca fermé, les chasseurs ont le vague à l’âme

Les chasseurs interpellent les pouvoirs publics car s’ils ont des devoirs à accomplir en vertu de la législation européenne, ils disent se retrouver face à un mur.
Les chasseurs interpellent les pouvoirs publics car s’ils ont des devoirs à accomplir en vertu de la législation européenne, ils disent se retrouver face à un mur. - Michel Tonneau.

Peste porcine africaine (PPA) et covid, voilà deux épidémies qui n’ont strictement rien à voir entre elles mais qui ont toutes deux des conséquences significatives sur la gestion du gibier et sur le quotidien des chasseurs. Avec la PPA, il y a eu un sentiment de rejet de certains consommateurs envers la viande de sanglier, voire de gibier en général, alors que la PPA n’est pas transmissible à l’homme et que tous les animaux tués en zone infectée ne se retrouvaient évidemment pas sur les étals des bouchers. Mais l’effet psychologique reste parfois prépondérant dans la tête des consommateurs potentiels !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct