Carnet de l’intensiviste: «Avec le covid, la difficulté d’accompagner les familles est d’une violence rare»

Dr Sabrina Joachim: «Si j’étais un jour confrontée à l’obligation de choix éthiques, je ne sais pas comment j’arriverais à le surmonter, ce ne serait plus le même métier.»
Dr Sabrina Joachim: «Si j’étais un jour confrontée à l’obligation de choix éthiques, je ne sais pas comment j’arriverais à le surmonter, ce ne serait plus le même métier.» - Marc Trippaerts.

Dans cette deuxième vague, parce que nous avons commencé par accueillir un ou deux patients covid puis que leur nombre a crû de manière exponentielle, les visites de familles aux patients ont toujours été possibles. C’était, au départ, des visites autorisées un jour sur deux, toujours la même personne durant une semaine. Nous avons dû restreindre ces visites et nous acceptons maintenant une personne par patient, une seule fois par semaine. Si le malade se porte mal, nous laissons venir plusieurs membres de la famille.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct