lesoirimmo

Après l’élection de Joe Biden, le silence est assourdissant à Pékin et au Kremlin

Le président élu américain dénonce le «
système autoritaire kleptocratique du président Poutine
».
Le président élu américain dénonce le « système autoritaire kleptocratique du président Poutine ». - AFP.

La victoire de Joe Biden a été accueillie ce week-end, tant au Kremlin qu’à Pékin, par… un silence assourdissant. Mais pas par Alexeï Navalny, l’opposant russe nº1, qui a salué l’élection du Démocrate et de sa colistière, au terme d’un scrutin « libre et équitable » : un « privilège qui n’est pas accordé dans tous les pays »…

Entre-temps, la BBC rapportait que le pouvoir russe continue à souffler sur les braises de la division, qui ne peut qu’affaiblir la superpuissance US. A la télévision d’Etat, Dmitri Kiselev, un présentateur vedette, amplifiait la thèse de « l’élection volée » martelée par Donald Trump. E si les chaînes de télévision américaines ont tourné le dos au président sortant, ce serait « le signe d’une révolution de couleur » en cours aux Etats-Unis…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct