lesoirimmo

La dynastie Trump, vivier d’héritiers en politique

Actuellement, c’est Don Trump Jr. (le seul barbu de la photo) qui tient la corde pour être l’héritier politique de son père. Mais il n’est pas le seul candidat...
Actuellement, c’est Don Trump Jr. (le seul barbu de la photo) qui tient la corde pour être l’héritier politique de son père. Mais il n’est pas le seul candidat... - AFP.

A l’orée de son départ forcé de la Maison Blanche, une interrogation demeure concernant Donald Trump. L’homme qui voulait être roi – et annuler la règle rooseveltienne des deux mandats consécutifs – nourrit-il encore des ambitions, au point de briguer à nouveau la présidence en 2024 ? Ou a-t-il décidé, à 74 ans, de passer la main et d’adouber ses héritiers en politique ?

Le sujet, complexe, trahit le dilemme qui attend le Parti républicain et ses caciques : une fois que la poussière sera retombée sur les décombres de la campagne 2020, l’amour invétéré des légions de supporteurs en casquette rouge se reportera-t-il sur la lignée du président déchu ? Ou retrouveront-elles cette méfiance atavique et typiquement américaine envers les grandes dynasties en politique ? Jeb Bush et Hillary Clinton en avaient fait les frais en 2016.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct