Coronavirus: le bénévolat au secours de l’hôpital et des soignants

Des pré-ados concentrés sur le kicker aux petits bouts qui s’affairent à la dînette, ce sont autant de soignants parents qui peuvent continuer à travailler grâce à ce système de garde.
Des pré-ados concentrés sur le kicker aux petits bouts qui s’affairent à la dînette, ce sont autant de soignants parents qui peuvent continuer à travailler grâce à ce système de garde. - Dominique Duchesnes.

Reportage

Les appels aux bénévoles se sont multipliés ces deux dernières semaines : hôpitaux, maisons de repos, associations de terrain ont besoin de bras, de bonne volonté et pas nécessairement de qualifications précises. Souvent, les réponses ont stupéfié par leur nombre, inespéré. Bienvenue à la deuxième vague de solidarité : y’a pas mal, à faire du bien, surtout en pleine crise sanitaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct