IBM Belgique veut licencier plus de 200 personnes (syndicat) (3)

Ces suppressions d'emplois s'inscrivent dans le cadre d'une restructuration plus large de l'ensemble du groupe informatique IBM.

Les projets de la direction tombent dans le champ d'application de la loi sur les licenciements collectifs et les représentants du personnel comptent demander des explications à la direction durant la phase d'information et de consultation.

Les syndicats chrétiens exigent en outre "des perspectives à long terme" alors que la société a annoncé début octobre vouloir se scinder en deux entités différentes pour la fin 2021. Afin de se concentrer encore davantage sur ses lucratives activités "cloud", les activités d'hébergement et de gestion de services et d'infrastructures seront transférés vers une nouvelle société cotée en bourse, avait annoncé le géant informatique américain.

La CNE et l'ACV Puls rappellent que la direction d'IBM avait déjà initié au premier trimestre 2020 un plan de départ volontaire de près de 70 collaborateurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct