Adidas relève la tête au 3e trimestre et reste prudent pour la fin d'année

Le bénéfice net part du groupe a certes reculé de 15,5% sur un an, à 546 millions d'euros, contre une perte de 295 millions au deuxième trimestre et en faisant un peu mieux que les attentes du consensus interrogé par Factset. Le résultat opérationnel (Ebit) a totalisé 794 millions d'euros, en recul annuel de 11,6%.

Les ventes se sont élevées à 5,96 milliards d'euros, baissant de 7% tandis que 90% des magasins propres ou exploités avec des partenaires étaient ouverts dans le monde, après les fermetures du printemps en raison des mesures de confinement.

Le boom du commerce en ligne s'est poursuivi, avec une hausse de 51% sur le trimestre pour représenter 35% des ventes totales de la période.

Ramenées en euros, pour mieux comparer les performances sur un an, le rival de Nike a vu ses ventes globales reculer de 3%.

La marque phare Adidas a reculé de 2% contre 7% pour sa petite sœur à problèmes Reebok, qui dépend fortement du marché américain.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct