Valérie Lemercier: «Comme Céline Dion, je n’étais pas une enfant mignonne»

Valérie Lemercier est Aline: «Il fallait absolument éviter le pastiche, la singerie, la moquerie, et j’y ai mis toute mon attention.»
Valérie Lemercier est Aline: «Il fallait absolument éviter le pastiche, la singerie, la moquerie, et j’y ai mis toute mon attention.» - DR

Accaparée par Aline , Valérie Lemercier avait disparu des radars depuis Marie-Francine , sa dernière réalisation, il y a trois ans. Recluse dans son appartement parisien, elle préparait sa mue en… Céline Dion. Aline , plus gros budget du cinéma français de l’année (un tournage dans quatre pays, 7.400 personnes créditées au générique), « fiction librement inspirée de la vie de Céline », est un tour de force : Valérie Lemercier joue la chanteuse à tous les âges de sa vie. Mieux qu’un hommage, c’est aussi une déclaration d’amour à l’idole canadienne que l’on suit depuis l’enfance à Charlemagne, au Québec, jusqu’à Las Vegas où, terrassée par la mort de Guy-Claude/René Angélil, Aline/Céline fait front et remonte sur scène.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct