Standard: Bruno Venanzi reste toujours ouvert à l’arrivée d’un nouvel actionnaire

Photonews
Photonews

L’homme d’affaires liégeois François Fornieri ne serait donc pas parvenu à rassembler les fonds nécessaires afin de racheter 50% des parts en possession de l’actuel président du Standard, Bruno Venanzi.

Lors de la dernière Assemblée générale du club liégeois, il y a une dizaine de jours, François Fornieri a demandé un délai supplémentaire d’un mois. Une proposition rejetée par Venanzi.

Pour le Standard, cette volte-face n’aurait pas un impact immédiat puisque c’est Bruno Venanzi qui vendait ses parts et non le club. Cela dit, si une augmentation de capital s’avère nécessaire dans le futur au Standard, il serait évidemment plus aisé de l’apporter et de la supporter à deux plutôt que seul.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct