Affaire Navalny: la CEDH condamne à nouveau la Russie pour «traitements dégradants»

Alexeï Navalny
Alexeï Navalny - Reuters

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a une nouvelle fois condamné mardi la Russie pour des « traitements dégradants » infligés à Alexeï Navalny, l’opposant numéro un au président russe Vladimir Poutine.

Victime fin août d’un empoisonnement dont il attribue la responsabilité au Kremlin, Alexeï Navalny et un autre opposant, Vadim Gunko, avaient saisi la CEDH après avoir été malmenés lors de leur interpellation au cours d’une manifestation, le 6 mai 2012 à Moscou. Ils entendaient alors dénoncer des fraudes électorales commises, selon eux, lors du scrutin présidentiel de mars 2012 en Russie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct