FinCEN Files - L'ensemble du secteur bancaire en demande de feedback sur les cas rapportés comme suspects

Des auditions sont menées à la suite des révélations dans la presse sur les pratiques du monde bancaire dans le dossier des FinCEN Files.

Mardi, ce sont les représentants de Febelfin et des quatre grandes banques belges (ING, KBC, Belfius et BNP Paribas Fortis) qui ont été entendus. Après avoir détaillé leurs politiques de monitoring et outils de contrôle, les pontes du monde bancaire belge se sont accordés à demander davantage de collaboration avec les autorités du pays et à obtenir un retour de la Cellule de traitement des informations financières (CTIF) lorsque des cas suspects sont rapportés par les banques.

Outre les intervenants bancaires, certains journalistes (Lars Bové du Tijd, Xavier Counasse du Soir et Kristof Clerix de Knack) appartenant au consortium d'investigation ont déjà été entendus le 14 octobre dernier.

Des représentants de la Banque Nationale de Belgique doivent être entendus mardi après-midi. Ultérieurement, ce sera au tour de ceux de la cellule anti-blanchiment et de l'Inspection spéciale des impôts ainsi que des magistrats.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct