Alexandre Bouglione: «On veut tuer le cirque traditionnel!»

Le directeur de cirque le plus connu en Belgique est en repos forcé depuis des mois, contraint à l’inaction à cause d’un animal indomptable, le virus du Covid-19. Cela fait des années qu’Alexandre Bouglione n’utilise plus d’animaux sauvages dans son cirque, depuis que la loi interdisant leur usage a été votée en juillet 2013 au Parlement. Il nous explique : « On s’est fait une raison. Vous savez, il y a eu le cirque avant les animaux sauvages, il peut continuer sans eux. Mais cela ne m’empêche pas de penser qu’on veut tout faire pour tuer le cirque traditionnel. Tout a commencé par des campagnes d’associations comme Peta. Certains films ont aussi donné une image fausse mais désastreuse de la profession. Je pense à « De l’eau pour les éléphants », avec Robert Pattinson. Et puis, Gary Johnson, le propriétaire de la société californienne « Have Trunk Will Travel », qui a loué l’éléphant de ce film, comme d’autres utilisés dans des publicités, est aussi accusé aujourd’hui de mauvais traitements sur ses animaux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct