François Fornieri sur la fin des négociations avec le Standard: «Les banques m’ont mis en garde sur cet investissement risqué»

Photonews
Photonews

Bruno Venanzi reste l’actionnaire majoritaire du Standard et ne vendra finalement pas 50 % de ses parts à l’homme d’affaires liégeois François Fornieri. Pour ce dernier, il ne s’agirait pas d’un problème de liquidités.

Le deal aurait dû être conclu le 31 octobre dernier mais a finalement capoté. La raison invoquée par François Fornieri, dans un entretien accordé à la RTBF, est qu’après analyse, ses banquiers l’ont mis en garde au sujet de cet investissement. « Le Standard risque, selon eux, de connaître de graves problèmes financiers ou judiciaires à l’avenir et cela risquerait de nuire à l’image de ma société Mithra ou de voir mes comptes bloqués », affirme-t-il.

La vente du stade à une société immobilière constituait un autre nœud du problème. François Fornieri souhaitant que Sclessin reste la propriété du Standard de Liège.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct