Haut-Karabakh: Moscou s’impose à nouveau entre Arméniens et Azerbaïdjanais

Le président russe Vladimir Poutine
Le président russe Vladimir Poutine - EPA

L’Arménie a concédé sa défaite militaire complète, Vladimir Poutine a déployé ses forces d’interposition et l’Azerbaïdjan savoure sa victoire. Après six semaines de guerre, durant lesquelles ils ont observé avec une immense satisfaction la progression régulière de leur armée, les Azerbaïdjanais ont bruyamment fêté mardi leur victoire sur les Arméniens. Dès 5h du matin, heure où prend fin le couvre-feu militaire, les klaxons incessants des automobilistes ont réveillé la capitale azerbaïdjanaise. Une foule juvénile a envahi les rues du centre de Bakou pour célébrer la « capitulation » arménienne face à l’offensive militaire inexorable pour reprendre les « territoires occupés » par les forces séparatistes depuis la défaite de 1994. La ferveur spontanée et générale révèle une profonde unité des Azerbaïdjanais autour du désir de reconquérir par la force un Karabakh représentant 20 % du territoire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct