Un accord à 1.800 milliards pour financer la relance et les priorités européennes

Image d’illustration.
Image d’illustration.

Si vous me demandez, je pense qu’une majorité des États de l’UE n’est pas contente. C’est toujours le résultat d’un bon compromis ». Mardi, l’Autrichien Johannes Hahn, commissaire européen au budget, a le sourire. Les institutions européennes viennent d’annoncer un accord sur le cadre financier 2021-2027 et le plan de relance post Covid-19. Souvenez-vous, cela avait pris quatre jours et quatre nuits aux chefs d’État et de gouvernement en juillet. Une fois ceux-ci d’accord entre eux, il fallait encore obtenir le consentement des eurodéputés. Ceux-ci l’ont monnayé durement jusqu’à la fin. Douze réunions politiques ont été nécessaires pour le boucler. Et ce n’était pas gagné vu l’éloignement des positions.

L’accord tombe juste à temps pour que la Commission puisse présenter, fin de semaine, un budget 2021 adapté, tenant compte de la réalité Covid-19. Faute d’accord sur le cadre 2021-2027, au 1er janvier, le budget de l’an prochain aurait automatiquement dupliqué les plafonds de dépenses actuels.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct