Coronavirus - Davantage d'absences pour 75% des entreprises de construction avec la deuxième vague

En raison de cette situation, 45% des entreprises de construction sont confrontées à des problèmes d'approvisionnement légers voire sévères et 63% ont aujourd'hui moins de contacts en vue d'obtenir de nouvelles missions ou de nouveaux marchés.

"La deuxième vague du coronavirus frappe très fort notre secteur", déplore Robert de Mûelenaere, administrateur délégué de la Confédération Construction. "A court terme, les signaux risquent de passer de l'orange au rouge foncé", s'inquiète-t-il.

L'organisation plaide donc pour un retour à la quarantaine de sept jours (avec un test le 5e jour), au lieu de 10 jours (sans test), comme c'est appliqué pour le moment. En outre, un cadre législatif doit être établi pour les tests rapides, estime-t-elle, afin que tout le monde puisse voir rapidement s'il est infecté et s'il peut continuer de travailler.

La Confédération se satisfait cependant déjà du nouvel assouplissement de la réglementation concernant le chômage temporaire pour coronavirus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct