Une majorité d'étudiants du supérieur en décrochage scolaire

De nombreux étudiants éprouvent des difficultés à devoir suivre leurs cours à distance, révèle une étude de la FEF.
De nombreux étudiants éprouvent des difficultés à devoir suivre leurs cours à distance, révèle une étude de la FEF. - Pierre-Yves Thienpont.

A la mi-octobre, le code orange était déclenché dans les universités et hautes écoles francophones, où 80 % des cours passaient en virtuel, sauf pour la première année de bac. Huit jours plus tard, le « code rouge » a vidé les campus de leurs étudiants sauf pour certains travaux pratiques. Avec quelles conséquences sur leur travail au quotidien ? C’est la question à laquelle la Fédération des Étudiants Francophones de Belgique a tenté de répondre via un sondage relayé par les conseils étudiants qui lui sont affiliés. L’enquête a récolté 7.700 réponses (un étudiant sur 30 de Wallonie-Bruxelles), émanant de 3.650 universitaires, 3.433 étudiants en haute-école et 659 étudiants dans l’enseignement supérieur artistique. Pour faire un tour plus complet de la question, la FEF a parfois distingué les étudiants pour lesquels il s’agit de la première année d’études supérieures, et les autres.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct