Il était tout proche d’Angers

Quand on lui demande s’il n’a pas eu l’occasion de partir lors de la période de transferts estivale, Stergos Marinos répond avec honnêteté : « Une réelle, en toute fin de mercato. J’ai failli rejoindre un club en France mais au dernier moment, cela a bloqué », nous signale-t-il avant de préciser : « C’était à Angers (Ligue 1) et tout était fait mais les choses n’ont finalement pas pu se concrétiser (NDLR : les documents auraient été rendus hors délai). S’il est possible que l’opportunité se présente à nouveau en janvier ? Je ne crois pas, non, car la transaction incluait, dans l’autre sens, le départ d’un arrière droit vers Charleroi (NDLR : Haithem Loucif) mais le club ayant désormais Van Cleemput et Flanagan à ce poste, ça n’est plus une possibilité. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct