Comment éviter des négociations fédérales à rallonge? L’idée d’un délai de 6 mois fait son chemin

Des formations gouvernementales qui s’éternisent, au-delà du raisonnable, les partis n’en veulent plus. Ils imaginent un délai, après lequel soit on retournerait aux urnes, soit un autre mécanisme se mettrait en place.
Des formations gouvernementales qui s’éternisent, au-delà du raisonnable, les partis n’en veulent plus. Ils imaginent un délai, après lequel soit on retournerait aux urnes, soit un autre mécanisme se mettrait en place. - Belga.

Depuis 2007, la formation du gouvernement fédéral s’éternise (2014 exceptée). Avec ces records en 2010-2011 et 2019-2020: respectivement 18 et 16 mois de négociations. L’exception est devenue la règle. Et « certains partis », soupçonne le président SP.A Conner Rousseau, « n’ont plus un sentiment d’urgence à former un gouvernement après les élections, voire ont intérêt à prolonger l’immobilisme. C’est pourquoi nous avons besoin d’un mécanisme de déblocage. »

Un mécanisme de déblocage? C’est ce que prévoit l’accord de gouvernement Vivaldi. Pour « faciliter » le processus post-électoral, l’équipe De Croo entend en effet « évaluer les règles pour la formation d’un nouveau gouvernement fédéral, en prévoyant, par exemple, un délai officiel ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct