15 ans après les affaires à Charleroi: le bastion socialiste tient toujours

Paul Magnette, ici lors des élections communales de 2012, s’est érigé en leader du PS carolo le sauvant du naufrage.
Paul Magnette, ici lors des élections communales de 2012, s’est érigé en leader du PS carolo le sauvant du naufrage. - BELGA.

Il y a quinze ans, Charleroi se réveillait dans le chaos des affaires. De septembre 2005 à juin 2006, le pays entier découvrait le mode de fonctionnement d’une ville contrôlée et verrouillée par les socialistes. Ce que l’on a appelé le système Van Cau, du nom de l’homme fort du PS local, bourgmestre de 1983 à 2000, à l’époque ministre-président de la Région Wallonne, tombait par le truchement de ses hommes de paille ou des barons locaux, comme André Liesse, Lucien Cariat ou Claude Despiegeleer, condamnés bien des années plus tard.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct