Ryanair: la CNE demande l'interdiction de licencier pendant le chômage temporaire

Ryanair, qui comme de nombreuses compagnies aériennes fait face aux turbulences de la Covid-19, a annoncé après l'été son intention de licencier du personnel de cabine en Belgique. Le nombre de licenciements a été revu plusieurs fois à la hausse et ce sont 172 emplois qui seraient actuellement menacés, parmi le personnel basé à Charleroi et Zaventem.

Début novembre, la compagnie irlandaise a annoncé aux syndicats sa décision de clôturer la phase un d'information et de consultation, au grand dam des représentants des travailleurs, la CNE constatant que "le dialogue est rompu".

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct