Nissan est resté dans le rouge au 2e trimestre mais s'affiche un peu moins pessimiste

L'allié du français Renault a publié une perte nette de 44,4 milliards de yens (357,8 millions d'euros) sur le trimestre écoulé (juillet-septembre), contre un bénéfice net de 59 milliards de yens un an plus tôt, selon un communiqué.

Mais cette perte nette est plus de six fois inférieure à celle qu'il avait subie au début de son exercice (avril-juin), laquelle s'était élevée à 285,6 milliards de yens, au pire moment du choc économique provoqué par la pandémie mondiale.

Grâce à l'amélioration de ses performances, l'allié du français Renault s'attend désormais à une perte nette annuelle de 615 milliards de yens (4,95 milliards d'euros), un peu moins importante que sa prévision initiale (670 milliards de yens) formulée fin juillet.

Il a aussi réduit sa prévision de perte opérationnelle sur l'ensemble de l'exercice, à 340 milliards de yens contre 470 milliards de yens précédemment.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct