Sortie du nucléaire: Berlin doit revoir son mécanisme d'indemnisation

La haute juridiction de Karlsruhe a jugé "déraisonnable", selon la décision, plusieurs conditions fixées par Berlin en 2018. L'une stipule notamment que les exploitants doivent d'abord faire tous les efforts nécessaires pour "transférer la quantité d'électricité" vers d'autres moyens de production d'énergie, avant d'avoir droit à une compensation.

Suite à l'accident nucléaire de la centrale japonaise de Fukushima, la première économie européenne a décidé subitement en 2011 de sortir de l'atome d'ici 2022.

Après une première bataille judiciaire, le gouvernement allemand avait adopté un projet de loi pour indemniser à hauteur de plusieurs centaines de millions d'euros les énergéticiens allemands.

Le groupe suédois Vattenfall s'estimait lésé par ce mécanisme de compensation, invoquant "des distorsions massives de concurrence", et avait porté l'affaire en justice. Le fournisseur d'énergie a salué jeudi "sans réserve" la décision des juges de Karlsruhe.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct