Le coronavirus accentue les inégalités scolaires: jusqu’à 6 mois de retard

La pandémie de covid-19 a entraîné une perturbation de l’offre éducative amenant des craintes multiples.
La pandémie de covid-19 a entraîné une perturbation de l’offre éducative amenant des craintes multiples. - Pierre-Yves Thienpont

Trois mois d’enseignement à distance, deux mois de vacances, une reprise des cours chamboulée par un absentéisme croissant. La pandémie de covid-19 a entraîné une perturbation de l’offre éducative amenant des craintes multiples. Après deux mois de rentrée et avant une reprise des cours d’ici quelques jours, nombreux sont les professionnels du fondamental et du secondaire à constater des lacunes chez leurs élèves. C’est notamment le cas de Karin Verlinden, psychologue et directrice du centre psycho-médico-social (PMS) libre de Bruxelles. « La politique a été de ne pas pratiquer le redoublement. On se retrouve donc avec des élèves qui ont réussi sans pour autant avoir le bagage pédagogique suffisant. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct