Bénéfice trimestriel en baisse d'un quart pour Ageas

"Malgré une performance solide, les entités non consolidées n'ont contribué que de manière limitée au bénéfice net pour le groupe (...) au troisième trimestre, principalement en raison de dépréciations IFRS sur les actions de certaines banques chinoises", explique Ageas dans un communiqué.

Au troisième trimestre, l'encaissement du groupe a en revanche augmenté de 4%, pour atteindre 7,8 milliards d'euros "grâce à une croissance dans la plupart des régions."

Le ratio combiné, qui mesure les coûts des sinistres par rapport aux primes perçues, s'élève à un très intéressant 90%, soutenu par une fréquence de sinistres plus faible. La pandémie et les mesures de confinement prises dans la foulée ont par exemple réduit la fréquence des sinistres automobiles par rapport à une année normale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct