Coronavirus: un appel aux dons pour les travailleuses du sexe

Coronavirus: un appel aux dons pour les travailleuses du sexe

L’Union des travailleuses et travailleurs du sexe organisés pour l’indépendance (Utsopi) tirait vendredi la sonnette d’alarme : en pleine deuxième vague de la pandémie de coronavirus, ces professionnels ont dû cesser leur activité et ne disposent plus d’aucun revenu. L’association lance dès lors une « cagnotte de solidarité » pour les soutenir.

Au printemps, le virus a rongé leurs économies. À l’automne, les travailleuses du sexe se retrouvent donc bien démunies, alors qu’elles n’entrent généralement pas dans les conditions prévues par l’État pour obtenir un revenu compensatoire via le droit passerelle ou le chômage temporaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct