De la Norvège à Cuba, et retour

Vigdis Hjorth.
Vigdis Hjorth. - Agnete Brun.

Bibliothécaire norvégienne et veuve, Ingeborg ne sait pas trop si sa vie est réussie ou non. Parfois, elle a le sentiment qu’il lui manque quelque chose. De la fantaisie, peut-être ? En fait, non : elle n’a jamais éprouvé le besoin de fantaisie. Son fils lui manque, en effet, mais elle s’est presque fait une raison : depuis qu’il étudie à l’étranger, les contacts se sont raréfiés, sont devenus presque inexistants.

Tel est l’état dans lequel elle se trouve au début du roman de Vigdis Hjorth, Parle-moi. Un état dont un lecteur va involontairement la tirer en ramenant un récit de voyage sur Cuba et en lui disant « qu’il avait passé un bon moment là-bas, que l’île était sûre », assez pour la pousser à lire le livre puis à acheter un billet d’avion. Jamais elle n’est allée aussi loin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct