Climat: l’idée de donner un prix au carbone met le feu au CO2

Après ses déclarations et les réactions qu’elles ont suscitées, Zakia Khattabi aurait reçu de nombreuses messages d’insulte et de menace.
Après ses déclarations et les réactions qu’elles ont suscitées, Zakia Khattabi aurait reçu de nombreuses messages d’insulte et de menace. - BELGA.

Pour les uns, « désormais, le débat est fermé ». Pour d’autres, « ça dynamise les choses ». Mais pour tous, il va falloir « mesurer l’espace » pour une discussion nuancée et sereine sur une tarification du carbone en Belgique. Parmi les experts qui suivent les dossiers du climat et de la transition écologique, les avis divergent. Mais pour beaucoup, les choses ne sont pas trop bien emmanchées. En affirmant devant la Chambre qu’elle allait « prendre l’initiative au sein du gouvernement de faire des propositions concrètes pour introduire sans tarder une telle tarification », la nouvelle ministre du Climat Zakia Khattabi (Ecolo) a échauffé les esprits. Dans l’opposition, le PTB et la N-VA ont tiré à vue, l’extrême gauche y voit une « écotaxe antisociale » qui touchera « les plus pauvres ». L’attaque n’est pas venue que de l’opposition. A la télévision LN24, le président du MR, Georges-Louis Bouchez, a résumé ses vues : « L’accord de gouvernement ne parle pas de taxe carbone.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct