Au temps de la chasse au héron

Fontainebleau peint en 1722 par Pierre-Denis Martin. La Héronnière est sur la droite, entourée de rouge.
Fontainebleau peint en 1722 par Pierre-Denis Martin. La Héronnière est sur la droite, entourée de rouge. - D. R.

Fondée au XVIe siècle dans le domaine royal du château de Fontainebleau, la Héronnière était destinée à l’élevage des hérons, un oiseau très prisé pour les parties de chasse au faucon. A l’époque de Louis XIV, les hérons seront remplacés par les chevaux du Roi, jusqu’à ce que son successeur, Louis XV, décide, en 1738, de raser la Héronnière et de confier la construction d’une nouvelle Grande Ecurie du Roi à son architecte Jacques V Gabriel.

Cent cheveaux par aile

Les travaux seront terminés en 1740. Deux ailes abriteront chacune cent chevaux, tandis que des petits bâtiments en équerre accueilleront les ateliers de sellerie ou de maréchalerie. Un bâtiment des officiers est érigé au centre du complexe. La Grande Ecurie restera en fonction tout au long de l’Ancien Régime et sera utilisée jusqu’à la fin du Second Empire de Napoléon III.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct