Cavendish, les larmes d’un adieu?

La dernière de ses 146 victoires remonte à février 2018, une étape du Tour de Dubaï. Une éternité pour un serial winner de son espèce, qui a joué les terreurs du sprint durant une dizaine d’années et fut l’une des stars charismatiques d’un peloton qu’il a contribué à dépoussiérer. Mais le temps a fini par patiner l’image de Mark Cavendish. S’il se refuse à penser que le Tour des Flandres ou Bruges-La Panne furent ses dernières apparitions (deux épreuves qu’il n’a d’ailleurs pas terminées, en larmes), le Mannois de 35 ans ne sera pas conservé dans l’effectif Bahrain en 2021. Sa 30e victoire d’étape sur les routes du Tour remonte à 2016, on pensait alors qu’il serait capable de menacer le record d’Eddy Merckx (34 succès)… Parmi les autres coureurs confirmés qui s’interrogent, évoquons Edvald Boasson-Hagen. Le Norvégien (33 ans) pourrait, comme Victor Campenaerts (voir ci-dessus), Romain Kreuziger (35 ans), Ben King (31 ans) ou Enrico Gasparotto (38 ans), rester sur le carreau si l’avenir du Team NTT ne s’éclaircit pas bien vite.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct