Assassinat à Téhéran du numéro 2 d’Al-Qaïda: «une information fabriquée», selon l’Iran

Le président iranien Hassan Rouhani
Le président iranien Hassan Rouhani - AFP

L’assassinat à Téhéran du numéro 2 d’Al-Qaïda rapporté par le quotidien américain New York Times est une «information fabriquée», a déclaré samedi le ministère iranien des Affaires étrangères, niant la présence de membres de cette organisation terroriste islamiste sur le sol iranien.

Les ennemis de l’Iran, les États-Unis et Israël, «essaient de rejeter la responsabilité des actes criminels d’Al-Qaïda et d’autres groupes terroristes dans la région et lient l’Iran à ces groupes par des mensonges et des fuites d’informations fabriquées de toutes pièces aux médias», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, dans un communiqué.

Les Etats-Unis et «ses alliés dans la région» ont créé Al-Qaïda par leurs «mauvaises politiques», a ajouté M. Khatibzadeh, conseillant aux médias américains de «ne pas tomber dans le piège des scénarios hollywoodiens des responsables américains et sionistes».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct