Près de deux tiers des détenus sont restés en prison jusqu’à la fin de leur peine

Près de deux tiers des détenus sont restés en prison jusqu’à la fin de leur peine
Belga

Près de deux tiers des détenus vont à fond de peine et ne bénéficient pas d’une libération conditionnelle, annonce la RTBF samedi dans son journal télévisé de la mi-journée.

La situation a radicalement changé en 10 ans, selon Annie Devos, administratrice générale des maisons de justice en Fédération Wallonie-Bruxelles. « Il y a une dizaine d’années, on avait environ 60 % des détenus qui pouvaient sortir en libération conditionnelle, ce chiffre est tombé à 28 %. »

En 2019, 745 détenus sont ainsi restés en prison jusqu’à la fin de leur peine. En 2007, ils étaient deux fois moins nombreux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct