Temps de lecture 1min

En quarantaine: sans jardin, sans kayak et sans résidence secondaire

Le confinement ne se vit pas de la même façon et avec les mêmes contraintes dans une barre d’immeubles que dans une villa quatre façades. Il est des quarantaines qui semblent plus longues que d’autres. Les habitants de la cité des Genêts, sur les hauteurs de Liège, racontent au « Soir » leur quotidien, leurs frustrations et leurs impatiences.