La Wallonie débriefe les pouvoirs spéciaux

Le gouvernement wallon a pris 53 arrêtés ministériels de pouvoirs spéciaux entre le 17 mars et le 18 juin. Le parlement wallon va se pencher sur ces décisions dès cette semaine.
Le gouvernement wallon a pris 53 arrêtés ministériels de pouvoirs spéciaux entre le 17 mars et le 18 juin. Le parlement wallon va se pencher sur ces décisions dès cette semaine. - Belga.

Pouvoirs spéciaux, suites et pas fin. Samedi, le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a accordé au gouvernement de Pierre-Yves Jeholet (MR) les pouvoirs spéciaux sollicités pour une deuxième période de trois mois, comme au printemps dernier. Fidèle à l’attitude adoptée en mars, le PTB a été le seul parti à s’opposer à la demande.

L’exécutif communautaire obtient ainsi la possibilité de prendre toutes les mesures utiles et urgentes dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de coronavirus. Et notamment ceci, qui n’est qu’un exemple : « Adapter les modalités et prévoir des modalités spécifiques d’organisation des cours, des activités d’apprentissage et de la vie scolaire et adapter les exigences en matière de présence, d’évaluation et de sanction des études », précise le décret voté ce week-end.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct