Fin du stockage illimité et gratuit de Google Photos: le consommateur va passer deux fois à la caisse

En faisant payer certains de ses services, Google peut s’offrir une image plus premium.
En faisant payer certains de ses services, Google peut s’offrir une image plus premium. - EPA-EFE.

Sorti en 2015, l’outil était extrêmement populaire. La plupart du temps, il était même configuré pour sauvegarder sur le cloud l’ensemble des photos prises sur un téléphone Android, sans même que l’utilisateur ne s’en aperçoive.

Grâce à un espace de stockage illimité, il permet de garder toutes ses photos. Stockés dans le cloud, ces clichés restaient donc accessibles lorsque l’on changeait ou perdait son téléphone.

Sauf que patatras, ce service, gratuit pour peu que l’on réduise la qualité de ses images, va fortement se limiter l’été prochain. Les utilisateurs de l’application ont, en effet, reçu un mail cette semaine les informant qu’à compter du mois de juin, toutes les nouvelles photos en haute qualité (terme un peu trompeur désignant les clichés dont la qualité à été réduite par rapport à la photo inaltérée) seront comptabilisées dans les 15 GB « offerts » lorsque l’on utilise un service Google (Mail ou Drive).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct