Objectif: faire un peu oublier la migration

Objectif: faire un peu oublier la migration
Mathieu Golinvaux.

Une politique humaine mais ferme, suite. Si la Vivaldi n’a pas repris le slogan de la suédoise, préférant mettre en avant les termes « correct » et « juste », la note de politique générale présentée par le nouveau secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration ne dévie guère des précédentes moutures : la priorité va à l’optimisation des politiques de retour. Mais en se donnant les moyens de développer les départs volontaires en intensifiant information et accompagnement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct