Coronavirus: déferlante de plaintes contre les maisons de repos

L’inventaire des plaintes rapporte la souffrance qu’ont endurée, au plus fort de la première vague covid, certains pensionnaires des maisons de repos.
L’inventaire des plaintes rapporte la souffrance qu’ont endurée, au plus fort de la première vague covid, certains pensionnaires des maisons de repos. - Pierre-Yves Thienpont.

Pendant la première période de l’épidémie de Covid-19 en Belgique, les droits humains des résidents de maisons de repos ont été violés ». Le verdict du rapport d’Amnesty International baptisé « Maison de repos, l’angle mort », dévoilé ce lundi, est sans appel. L’ONG s’est penchée sur la crise humanitaire qui s’y est déroulée entre mars et octobre dernier pour en épingler les principales causes. Bon nombre d’entre elles ont déjà été évoquées dans nos colonnes.

D’autres, comme le manque de soins apporté aux résidents durant cette période, sont aussi une réalité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct