Italie: Avec des états généraux, le Mouvement 5 Etoiles essaye de préserver son unité

Luigi Di Maio, l’actuel ministre des Affaires étrangères, fait partie, au sein du M5S des «réalistes», désormais habitués à l’exercice du pouvoir et résolus à le conserver.
Luigi Di Maio, l’actuel ministre des Affaires étrangères, fait partie, au sein du M5S des «réalistes», désormais habitués à l’exercice du pouvoir et résolus à le conserver. - EPA.

Malgré le contexte fébrile de la seconde vague épidémique, le Mouvement 5 étoiles (M5S) a ressenti le besoin d’organiser un grand congrès interne, un marathon d’interventions qui a commencé samedi dernier et a duré tout le week-end. Virtuels, en raison des restrictions dues à la pandémie, ces « états généraux » ont immédiatement été considérés par les représentants du Mouvement comme l’ultime tentative de sauver le parti des déchirements humains et idéologiques qui le traversent depuis de longs mois. Après des consultations au niveau régional et le vote en ligne des militants, une trentaine de dirigeants ont ainsi été autorisés à s’exprimer, ce dimanche, sur la trajectoire politique et le nouveau mode de gouvernance que le parti est aujourd’hui contraint d’adopter.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct